Les différentes étapes des travaux de terrassement

HomeDéco & Maison

Les différentes étapes des travaux de terrassement

my-portfolio

Le terrassement est la préparation d’un terrain qui va recevoir un ouvrage de sorte que celui-ci soit solide et stable. Avant de terrasser, il faut r

Revêtement mural d’intérieur : nos conseils pour une rénovation réussie !
Où placer votre canapé pour une fonctionnalité optimale ?
Pourquoi faire appel à des cuisinistes ?

Le terrassement est la préparation d’un terrain qui va recevoir un ouvrage de sorte que celui-ci soit solide et stable. Avant de terrasser, il faut réaliser une vérification préalable du terrain. Il faudra également dégager ce dernier de tout élément à détruire. Concernant la réalisation des travaux de terrassement, il y a 4 étapes clés à respecter. On aura également besoin d’engins spécifiques.

Etape 1 : piqueter

Le piquetage ou le bornage consiste à délimiter le terrain pour qu’il soit déterminé et que les opérations se déroulent conformément aux plans élaborés par le maître d’ouvrage. Cette première étape se réalise avec des piquets ou des pieux dont la position est déterminée par un géomètre. Elle est d’ailleurs très importante pour permettre au chantier de bien s’intégrer à son entourage sans endommager les canalisations détectées. Le tarif pour piqueter un terrain oscille entre 1,5 et 4 euros/mètre carré. Mais ce prix varie en fonction de la superficie du terrain et de la complexité des travaux. Quoi qu’il en soit, l’intervention de cette entreprise de terrassement expérimentée dans les Bouches du Rhône est requise. Celle-ci travaille généralement avec un géomètre qui peut réaliser un bornage précis.

Etape 2 : déblayer

L’un des plus grands objectifs des travaux de terrassement est d’aplanir le sol. D’où l’intérêt de réaliser un déblaiement. Aussi appelée dégagement ou décaissement, cette seconde étape permet d’enlever la terre végétale pour ne garder que les couches solides sur lesquelles la construction peut être réalisée en toute stabilité. Il s’agit alors d’abaisser le niveau du terrain, de le lisser et de combler les cavités pour obtenir une surface lissée et plate. Pour ce genre de travaux, il faut se munir d’un équipement de protection individuelle. Il faudra aussi utiliser des engins spécifiques. A noter qu’ils sont disponibles en location pour vous permettre de réaliser vous-même votre projet. Cependant, la meilleure option est de faire appel à une entreprise de terrassement qui dispose de tout le matériel requis pour mener à bien un tel chantier comme la mini-pelle et la pelle mécanique.

Etape 3 : Remblayer

Le remblayage est le fait d’ajouter du sable, de la terre, de gravats, de graviers ou autres matériaux pour boucher les creux du sol. Cette étape permet d’aplanir le terrain et de résoudre les irrégularités qui peuvent s’y présenter. Mais elle permet également de prêter une base stable et solide au futur ouvrage. Elle se réalise par une série de couches compactées pour assurer la densité et la solidité du sol. Pour tasser les différentes couches de remblai, utilisez un compacteur. Mais vous pouvez aussi vous servir d’une pilonneuse pour les petits chantiers.

Etape 4 : Transporter et évacuer les terres

Après les travaux de terrassement, il faut évacuer l’excès de terre prélevée. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un Bulldozer ou un bouteur. Cet appareil se caractérise par son extrême puissance. Il permet notamment de déplacer une grande quantité d’éléments de façon rapide et efficace. Vous pouvez aussi vous servir d’une chargeuse. Enfin, pour protéger votre chantier, louez des barrières. En tout cas, pour être sûr d’utiliser des matériels de qualité, n’hésitez pas à solliciter les services d’un terrassier professionnel.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0